e-reputation : 190 millions d’euros en 2011

Les Echos évoque le « nouveau filon de l’e-reputation » en s’appuyant sur une étude de l’institut Oto Research (FullSix), lui-même prestataire de services d’e-reputation. L’institut comptabilise « 150 acteurs de la veille d’e-reputation » en France.

Les barrières d’entrée sont encore faibles car l’e-reputation est encore réduite à sa dimension de veille, de buzz sans intégration dans le processus décisionnel de l’entreprise, ni coordination au plus haut niveau stratégique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s