Décryptage de la communication de la famille royale britannique

Dans un documentaire réalisé pour NRJ12, j’ai été invité à décrypter la communication de la famille royale britannique dont l’un des principaux ressorts du moment est bien entendu le couple Kate et William.

La communication de Buckingham Palace (Royal Communications) est gérée aujourd’hui par une équipe de 30 personnes sous la direction de Sally Osman, une ancienne de Sony Europe. Depuis 2014, tout a été regroupé autour d’elle, pour une meilleure orchestration et organisation de la communication.

La mort de Lady Di a été un moment de rupture entre la Royauté et les britanniques. Trop de distance et de manque d’empathie face au drame…Trop d’imperfections dans la gestion de l’image de la Princesse de Galles depuis son entrée au royaume. Il a fallu du temps pour recréer ce lien de confiance. Kate et William ont réhabilité cette relation, en développant une communication basée sur des valeurs de proximité, d’authenticité et d’équilibre : une tradition remise à jour avec les codes actuels.

L’ouverture de la famille royale sur les réseaux sociaux participe à cette reconquête de l’opinion opérée depuis quelques années, en particulier depuis le mariage « mondialisé » du duc de Cambridge. Twitter, Facebook, Instagram, sont de formidables canaux pour se réapproprier une communication laissée trop longtemps aux mains des observateurs et rythmée par les scandales… C’est une prise directe avec le public et les leaders d’opinion.

On ne lit plus des communiqués de presse mais des histoires… Des instants de vie dûment choisis s’étalent en permanence avec une place prépondérante faite aux visuels. Les nouveaux médias donnent de la matière au peuple, ils constituent des éléments de preuve que la famille royale est en action, qu’elle sert encore à quelque chose, que sa « story » fait rêver le monde entier et que son engagement dans la diplomatie internationale ou dans des œuvres caritatives est bien réelle.

Quand Kate et william livrent des croissants à celles et ceux qui attendent le second « royal baby », les réseaux sociaux immortalisent cette bienveillance et nourrissent les journalistes en continue qui ne peuvent que donner qu’un écho favorable à cette famille si proche de ses sujets.

Décrypter la communication de la couronne britannique est particulièrement riche d’enseignements pour tous les professionnels du secteur.

Catégories :corporate